Tajwid


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L’invocation de la prosternation de la récitation du Coran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ummu Zakariya



Messages : 40
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: L’invocation de la prosternation de la récitation du Coran   Mer 20 Jan - 19:19

Essalam 'alaykom warahmatullah wabarakatuh

La prosternation de la récitation du Coran ?

Lors de la lecture du Coran, vous avez surement du déjà rencontrer un petit symbole (avec la forme d'une porte) à la fin de certains versets, ceci doublé d’un trait tiré au dessus d’un mot de la famille « prosterner » (sajada en arabe). Ce symbole est l'indication de la recommandation de se prosterner c'est la prosternation de la lecture du Coran ou encore « Soujoud At Tilawa »



À quel endroit ?

Il faut savoir que les versets après lesquels il est recommandé une telle prosternation sont au nombre de 15 (source fatwa du comité permanent de la fatwa). En voici le détail :



(Sourate/Verset)


(7, Al A'raf / 206)
(13, Ar Ra'd / 15)
(16, An Nahl / 49)
(17, Al Isra' / 109)
(19, Maryam / 58)
(22, Al Hajj / 18)
(22, Al Hajj / 77)
(25, Al Fourqan / 60)
(27, An Naml / 26)
(32, As Sajda / 15)
(38, Sad / 24)
(41, Foussilat / 37)
(53, An Najm / 62)
(84, Al Inshiqaq / 21)
(96, Al 'Alaq / 19)



On remarquera au passage qu'il y a deux prosternations dans la seule sourate Al Hajj (Le pèlerinage)



Intérêt de cette prosternation



Selon Abou Hourayra, le Prophète (paix et bénédiction d’Allâh sur lui) a dit : « Quand le fils d'Adam récite un endroit où il faut se prosterner et qu'il se prosterne, le diable dit en pleurant : « Malheur à moi ! Il lui a été demandé de se prosterner et il s'est prosterné, il a donc le Paradis ; mais il m'a été demandé de me prosterner et j'ai refusé, j'aurais donc le Feu ! » (Rapporté par Mouslim)



Est-ce une obligation ou bien une recommandation ?



La prosternation de la récitation du Coran n'est pas obligatoire conformément au hadith : Selon 'Omar Ibn Al Khattab : « Le Prophète (paix et bénédiction d’Allâh sur lui) a lu une fois sur la chaire, le jour du vendredi, la sourate « l'étoile » jusqu'à lire le verset de la prosternation, il descendit et se prosterna et les gens se prosternèrent. Le vendredi suivant, il lit la même sourate jusqu'au verset de la prosternation et dis : O hommes, la prosternation ne nous a pas été rendue obligatoire ; celui qui se prosterne a bien fait, celui qui ne se prosterne pas n'a pas fait de péché ». (Rapporté Boukhâry)

Il est donc recommandé pour celui qui le peut de se prosterner ne serait-ce que pour le mérite évoqué précédemment ou encore pour le fait de poser le front à terre et ainsi de s'humilier devant son Créateur et de reconnaitre qu'Il est le Très-Haut et que l'on n'est rien.



Y'a t'il une invocation propre à cette prosternation ?

Il existe effectivement deux invocations qu'il est recommandé de dire au moment de la prosternation :

Première invocation :

" سَجَدَ وَجْهِيَ لِلَّذِي خَلَقَهُ, وَ شَقَّ سَمْعَهُ وَ بَصَرَهُ بحَوْلِهِ وَ قُوَتِهِ, فَتَبَارَكَ اللهُ أَحْسَنُ الخَالِقِينَ "

« Mon visage s’est prosterné devant Celui qui l’a créé, lui a procuré son ouïe et sa vue par Sa force et Sa puissance. Gloire donc à Allah le Meilleur des créateurs. » At-Tirmidhî (2/474), Ahmed (6/30) et Al- Hâkim qui rapporte la dernière partie et l’a authentifié ; approuvé par Ad-Dhahabî (1/220).

Phonétique : "Sajada wajhî lilladhî khalaqahou, wa chaqqa sam'ahou wa basarahou bi hawlihi wa qouwwatihi, fatabârakallâhou ahsanoul khaliqine"



Seconde invocation :

" اللَّهُمَّ اكْتُبْ لِي بهَا عِنْدَكَ أَجْراً, وَ ضَعْ عَنِّي بهَا وِزْراً, وَ اجْعَلْهَا لِي عِنْدَكَ ذُخْراً, وَتَقَبَّلْهَا مِنِّي كَمَا تَقَبَّلْتَهَا مِنْ عَبْدِكَ دَاوُدَ "

« Ô Seigneur ! Inscris-moi grâce à elle (cette prosternation) une rétribution auprès de Toi, décharge-moi grâce à elle d’un fardeau, réserve-la-moi auprès de Toi comme une provision et accepte-la de ma part comme Tu l’as accepté de Ton serviteur Dâwûd (David). » At-Tirmidhî (2/473) et Al-Hâkim qui l’a authentifié ; approuvé aussi par Ad-Dhahabî (1/219).

Phonétique : « Allâhoumma Ouktoubli bihâ ‘indaka ajra, wa dha’ ‘annî bihâ wizra, waj’al-hâlî ‘indaka doukhra, wa taqabbalhâ minnî kamâ taqabbaltahâ mine ‘abdika Dawoud »



Comment est accomplie la prosternation dite de récitation ?

D'après Ibn Omar (qu’Allah l’agrée) qui dit : « Le Messager d’Allah (paix et bénédiction d’Allâh sur lui) nous récitait le Coran, et quand il atteignait l’emplacement d’une prosternation (d'un verset à prosternation), il disait : « Allahou akbar » et se prosternait et nous en faisions autant. » (Hadith authentique rapporté entre autres par Mouslim & Al Bokhari).

Ce qui a été rapporté c’est le takbir (le fait de dire « Allahou Akbar ») au moment de procéder à la prosternation et non au moment de se redresser, à moins que cette prosternation soit effectuée dans le cadre d’une récitation faisant partie de prière. On ne procède ni au tachahhoud ni au salut à la suite de la prosternation de récitation parce que cela n’est pas rapporté du Prophète (paix et bénédiction d’Allâh sur lui). (Commission Permanente pour les Recherches Scientifiques et la Consultation Religieuse)



Doit-on avoir les ablutions pour effectuer la prosternation dite de récitation ?

L’avis juste est qu’il n’est point nécessaire d’être en état de pureté rituelle pour pouvoir effectuer la prosternation de reconnaissance et de prosternation de la récitation de la part de celui qui récite ou de celui qui écoute la récitation, car ces actes ne sont pas assimilables à la prière proprement dite. (Commission Permanente pour les Recherches Scientifiques et la Consultation Religieuse)



La femme doit-elle être voilée pour la prosternation dite de récitation ?

Il vaut mieux que la femme qui arrive à un point de prosternation se prosterne tout en restant voilée. Mais si elle se prosterne sans voile, nous espérons qu’il n’y ait aucun inconvénient, car la prosternation de récitation n’est pas assimilable à la prière proprement dite. Il ne s’agit que d’un signe d’humilité à l’égard d’Allah, le Transcendant, un moyen de se rapprocher de Lui comme les autres dhikr et actes de bienfaisance. (Commission Permanente pour les Recherches Scientifiques et la Consultation Religieuse)



Passer devant une personne qui effectue la prosternation dite de récitation ?

Il n’encourt rien pour ce geste. (Commission Permanente pour les Recherches Scientifiques et la Consultation Religieuse)

Articles tiré du site Islamhouse.
Revenir en haut Aller en bas
oum-Azzedine

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: L’invocation de la prosternation de la récitation du Coran   Mer 20 Jan - 21:22

asalam alaykoum wa rahmatouLLAHI wa barakatouh oukhti,

djazakiLLAHou khayrane okhti masha ALLAH !

asalam alaykoum
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 09/11/2009

MessageSujet: Re: L’invocation de la prosternation de la récitation du Coran   Jeu 21 Jan - 14:44

Baraka'allah fiki pour le sujet qui est très important

Qu'allah vous accorde le paradis .
Revenir en haut Aller en bas
http://tajwid.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’invocation de la prosternation de la récitation du Coran   

Revenir en haut Aller en bas
 
L’invocation de la prosternation de la récitation du Coran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La prosternation durant la récitation
» Une Prière d’aspiration à réciter lors de prosternations [Sakyapa lineage]
» désenvoûtement (an-Nushrah)(enlever un sortilège)
» Invocation à Cernnunos
» La grande invocation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tajwid :: Rubrique Générale :: Fiqh Jurisprudence-
Sauter vers: